Oeuvres monumentales

Oeuvres monumentales

Le monument, tel que le définit le dictionnaire, est une oeuvre imposante destinée à perpétuer le souvenir de quelqu'un ou de quelque chose et digne de durer. Cette définition comporte des éléments qui nous permettront d'analyser l'oeuvre sculptée de Vaillancourt considérée comme monumentale.

Lorqu'on connaît cet artiste, on sait qu'il est homme à travailler dans des formats hors du commun. Dans une entrevue, il déclarait: "Avec mon jeune frère, j'ai déjà bûché soixante arbres par jour. Allez, après ça, créer des petits machins''. De par sa nature, l'habitude des grandeurs, des vastes étendues et de par son éducation, au travail dur et à la tenacité, Vaillancourt se sent à l'aise devant une oeuvre à entreprendre parce qu'elle représente un défi de taille. Il aime se bagarrer avec la matière comme il aimait labourer les champs et bûcher une forêt. L'élément imposant rattaché au monumental est donc présent aussi bien dans l'oeuvre que dans l'homme car l'oeuvre est à l'image de l'homme.

La production de Vaillancourt compte plus de vingt de ces oeuvres monumentales qui ont marqué les lieux où elles ont été conçues ou tout simplement acquises. Tantôt c'est l'oeuvre elle-même qui a touché l'imagination du public par sa force plastique et par la violence de son contenu, tantôt c'est par l'événement qui a entouré la création de l'une d'elles qui reste imprégné dans la mémoire populaire. Armand Vaillancourt et son oeuvre laissent des traces, il sont tous deux monumentaux.

 

Jacque Dumouchel
Janvier 1987
in Catalogue de l'exposition organisée par le Centre d'exposition du Vieux Palais de Joliette, 1987.  

«D’une hauteur d’environ 5 mètres, ce monument forme un assemblage de plaques de fer, soudées les unes aux autres, selon les lignes plus ou moins régulières. Fixée à la base, une table de bronze solide reproduit les noms des dix-sept Chicoutimiens morts sur le champ de bataille. Dans la...

La mine d'amiante d'Asbestos est un grand trou à ciel ouvert: c'est une terre ravagée. Le monument d'Asbestos ressemble à un édifice d'Hiroshima après la bombe. Les tuyaux d'aération posés dans le moule afin qu'il n'explose pas durant la coulée du métal constituent les poteaux de...

Sculpture abstraite composée d’une partie centrale horizontale pourvue d’embranchements aux formes morcelées. Elle prend appui sur 4 ramifications. L’œuvre fut créée dans le cadre du symposium international de sculpture de Montréal de 1964, le premier à se tenir en Amérique du Nord.

"Un homme inconnu (...) raconte que Pierre Péladeau qui aime les artistes qui se tiennent debout a acheté une œuvre d’Armand Vaillancourt qu ‘il a installée devant les bureaux administratifs du Journal de Montréal, coin Frontenac."

Source : Bujold, Bernard. Pierre Péladeau cet inconnu. Montréal, Trait d...

Fonte coulée lors du Symposium international de sculpture du High Park à Toronto.

De 1969 à 1971, Vaillancourt réalise la sculpture-fontaine de la Plaza Embarcadero de San Francisco, un des plus imposants monuments d'Amérique (30'x140'x200'). Construite à partir de parrallélipèdes en béton texturé, d'éléments modulaires entrecroisés formant embrouillamini, on a dit...

Fabriquée en plaques d’acier boulonnées un matériau qui fascine maintenant le sculpteur, la fontaine a plus ou moins l’aspect d’un L à demi renversé (dans la position d’un révolver) le long duquel jaillira l’eau de mille petits trous. L’œuvre sera illuminée de l’intérieur et on...

Plessisville, ville d'un peu plus de 7000 habitants, est située au coeur de la région des Bois-Francs. C'est aussi une ville qui a changé de peau, depuis le début des années quatre-vingt. Il faut dire que depuis de nombreuses décennies, il régnait dans cette ville une certaine...